Les effets des péchés en l’Islam ...

Vendredi 14 juillet 2006, par Tâlib // Les Articles

بسم الله الرحمن الرحيم
السلام عليكم ورحمة الله وبركاته

Les effets des péchés

Extrait du chapitre "Les effets des péchés" du livre "La Réplique suffisante à celui qui demande un remède guérissant" (Al-Jawab al-Kafi) pour l’Imam Ibn al-Qayyim al-Jawziah.

Parmi les mauvais effets des pêchés, les maux qui atteignent le cœur et le corps dans la vie d’ici-bas et dans l’au-delà, la privation du savoir car le savoir est une lumière que Dieu jette dans le cœur alors que le péché éteint cette lumière.

L’Imam Al-Chafii’ a attiré l’admiration d’un roi par son intelligence et son savoir. Le roi lui dit : "Je vois que Dieu a comblé ton cœur d’une lumière, ne l’éteins pas par l’obscurité du péché." L’lmam Al-Shafii’ dit : "Je me suis renseigné auprès de Waqii’ au sujet de la faiblesse de ma mémoire, il m’a conseillé d’abandonner les péchés et il m’a dit : "Sache que le savoir est une lumière et que cette lumière accordée par Allah à l’homme ne sera jamais accordée à un pécheur"."

L’un des effets des péchés est aussi la privation de la fortune. L’Imam Al-Chafii’ dit : "l’homme sera privé de la fortune s’il commet des péchés. La piété est la cause de la fortune qu’Allah nous accorde et l’abandon de cette piété entraîne la pauvreté."

Le sentiment de malaise qui voile le cœur de l’homme à cause des péchés qu’il commet ne peut pas être ressenti que par celui qui a un cœur vivifiant car une blessure d’un cœur mort ne nuit pas. Le sage, c’est celui qui renonce aux péchés pour ne pas ressentir cette malaise. Quelqu’un s’est plaint, devant un sage, d’un sentiment de malaise qui voile son cœur. Le sage lui a dit : "Si les péchés te voilent le cœur, laisse-les et apprivoise-toi."

L’un des effets des péchés, c’est la distance que crée le péché entre l’homme pécheur et les autres. Plus le sentiment de malaise est grand, plus il s’éloigne des autres. Il sera aussi privé de la Miséricorde de Dieu. Il sera un membre du parti du Satan. Ce sentiment de malaise s’aggrave jusqu’à ce qu’il cause un malentendu entre l’homme et sa femme, ses enfants et ses proches.

Un vertueux a dit : "Si je désobéis à Dieu, je trouverai les conséquences sur ma monture ou sur ma femme."

L’un des effets des péchés, c’est l’infortune. N’importe où le pécheur va, il trouvera son affaire malmenée, toutes les portes sont fermées devant lui. Par contre, celui qui craint Dieu, Il l’accordera les moyens (de bonheur) et lui donnera des dons qu’il n’y pensaient pas.

Une obscurité suit le péché et demeure dans le cœur du pécheur. Cette obscurité devient autant réelle que celle qu’il ressent la nuit. Alors que l’obéissance est une lumière, le péché est une obscurité. Au fur et à mesure que l’obscurité s’approfondit, le pécheur commettra des erreurs sans qu’il sente, comme un aveugle qui sort la nuit seul et qui ne voit que l’obscurité autour de lui.

Abdullah Ben Abbas رضي الله عنه dit : "La bonne action a une lueur qui se reflète sur le visage du croyant et une lumière qui règne dans son cœur. Le bien que le croyant fait lui accorde la fortune, la force et l’amour des autres. Quant au mal, il teint le visage de celui qui le fait d’une teinte noire, obscurcit son cœur, affaiblit son corps, appauvrit sa fortune et souffle la haine des autres."

Quant au crapule, il se sent fort mais sa force corporelle le trahit. Il est beaucoup plus faible au moment où il doit être fort. Rappelons-nous la force des perses ou des byzantins et comment leur force les a trahis au moment du besoin.

Le péché le plus grave est le fait d’associer un dieu à Allah Gloire à Lui. Ceux que les infidèles invoquent ne sauveront personne, car Seul Allah entend tout et connaît tout. Allah dit :

"Et Allah juge en toute équité, tandis que ceux qu’ils invoquent en dehors de Lui ne jugent rien. En vérité c’est Allah qui est l’Audient, le Clairvoyant. Ne parcourent-ils pas la terre, pour voir ce qu’il est advenu de ceux qui ont vécu avant eux ? Ils étaient [pourtant] plus forts qu’eux et ont laissé sur terre bien plus de vestiges. Allah les saisit pour leur péchés et ils n’eurent point de protecteur contre Allah. Ce fut ainsi, parce que leurs Messagers leur avaient apporté les preuves, mais ils se montrèrent mécréants. Allah donc les saisit, car Il est fort et redoutable dans Son châtiment." (40:20-22).

Donc si l’homme ne fait que suivre sa passion, il perdra le droit chemin et il regrettera, comme le dit Dieu :

"Il dira : "Hélas ! Que n’ai-je fait du bien pour ma vie future ! Ce jour-là donc, nul ne saura châtier comme Lui châtie et nul ne saura garrotter comme Lui garrotte." (89:24-26)


Le danger de prendre les péchés à la légère

Vous devez savoir, qu’Allah aie pitié de moi et de vous, qu’Allah a ordonné à ses serviteurs de se repentir sincèrement et a rendu cela obligatoire. Il dit :

O vous qui croyez ! Tournez-vous vers Allah en un repentir sincère… [Sourate at-Tahrim 66:8]

Allah nous a donné le temps de nous repentir devant les honorables scriptes (kiraman katibin "les anges écrivains") enregistrant nos actions.

Le Prophète صلى الله عليه و سلم a dit : "L’écrivain de la gauche lève son stylo (c.-à-d., retarde l’inscription) pendant six heures avant qu’il n’enregistre le péché d’un musulman. S’il le regrette et recherche le pardon d’Allah, l’action n’est pas enregistré, autrement on l’enregistre comme une action." (1)

Un autre sursis est accordé après que l’action est enregistrée, jusqu’ au moment ou la mort approche. Le problème est que beaucoup de gens de nos jours ne placent pas leur espoir et leur crainte en Allah . Ils Lui désobéissent en commettant toutes sortes de péchés, jour et nuit. Ceux sont ceux qui sont testés par l’idée de considérer les péchés comme insignifiants, il se peut que l’un d’entre eux considèrent "péchés mineurs" (saghaa’ir) comme sans importance, et il pourrait dire : "Quel mal cela peut il faire si je regarde ou je sers la main d’une femme non mahram (qui m’est interdite) ?". Ils ne pensent qu’à regarder les femmes dans les magazines et les émissions TV. Certains d’entre eux, quand on leur dit c’est haram, peuvent demander facétieusement : "Commet cela peut-il être si mauvais ? Est-ce un grand péché (kabirah) ou un péché mineur (saghirah) ?"

Comparez cette attitude à celle reflétée dans les dires suivants relatés par l’Imam al-Boukhari :

Anas رضي الله عنه a dit : "Vous faites des choses qui à vos yeux sont moins importantes qu’un cheveux, mais à l’époque du Messager d’Allah , nous les considérions comme des choses qui pouvaient détruire un homme."

Ibn Mas’oud رضي الله عنه dit : "Le croyant considère son péché comme s’il s’asseyaient sous une montagne dont il a peur qu’elle tombe sur lui, tandis que le pécheur considère son péché comme si une mouche se posait sur son nez et qu’il la chasse."

Ces personnes comprendront-elles alors la gravité du sujet quand ils lisent le hadith du Prophète صلى الله عليه و سلم suivant ?

"Prenez garde aux péchés mineurs qui sont souvent considérés comme insignifiants, parce qu’ils sont comme un groupe de personnes qui se sont arrêtés au fond d’une vallée. Une d’elles a apporté un bâton, et les autres ont apporté un bâton, jusqu’à ce qu’elles en aient assez pour faire cuire leur nourriture. Ces péchés mineurs, si quelqu’un est appelé pour en rendre compte, le détruiront."

Selon un autre hadith, il صلى الله عليه و سلم a dit : " Prenez garde aux péchés mineurs parce qu’ils s’amasseront jusqu’à ce qu’ils détruisent une personne." (2)

Les savants ont dit que quand les péchés mineurs sont accompagnés d’un manque de honte ou de remords et de crainte d’Allah, et sont pris à la légère, alors il y a le risque qu’ils seront comptés en tant que grands péchés. Par conséquent, il a été dit qu’aucun péché mineur n’est mineur quand on persiste, et aucun grand péché n’est grand tant que vous rechercher le pardon.

Ainsi nous disons à celui qui est dans cette situation : Ne pensez pas au fait que le péché est grand ou mineur ; pensez à celui à qui vous désobéissez. Insha Allah, ces mots bénéficieront à ceux qui sont sincères, et qui se rendent compte de leurs péchés et de leurs imperfections, et ne continuer à faire le mal et à coller à vos défauts. Ces mots sont pour ceux qui croient aux mots d’Allah :

"Informe Mes serviteurs que c’est Moi le Pardonneur, le Très Miséricordieux. Et que Mon châtiment est certes le châtiment douloureux" [Sourate al-Hijr 15 : 49,50 ]

Il est essentiel de garder en tête cet équilibre

1) Rapporté par al-Tabrani dans al-Kabir et al-Bayhaqi dans Shu’ab al-Iman (les branches de la foi) ; classé comme hasan par al-Albani dans Silsilat al-Ahadith al-Sahihah, 1209. Ici le "six heure" peut se rapporter à six heures de 60 minutes mesurées par des astronomes, ou il peut se rapporter à des périodes courtes pendant le jour ou la nuit “Lisaan al-’Arab.

2) Rapporté par Ahmad ; Sahih al-Jaami ’, 2686-2687


La classification des péchés :
majeurs et mineurs

Les péchés se subdivisent en péchés capitaux ou majeurs (kabâ’ir) et en péchés véniels ou mineurs (saghâ’ir). Certains savants ne sont pas de cet avis et prétendent que toute entorse à une loi divine est un péché majeur. Même si l’intention de ces savants est louable (s’écarter de tout type de péché), leur avis demeure cependant faible, car Dieu dit :

« ceux qui évitent les plus grands péchés ainsi que les turpitudes et qui ne commettent que des fautes légères. Certes, le pardon de Ton Seigneur est immense. » [1]

Il dit également : « Si vous évitez les grands péchés qui vous sont interdits, Nous effacerons vos méfaits de votre compte, et Nous vous ferons entrer en un Lieu honorable. » [2]

Les savants ont divergé au sujet du nombre et de la nature des péchés majeurs.

l’un d’entre eux a mentionné dix-sept péchés tirés de la Sunnah. Ils se déclinent comme suit :

- Quatre dans le cœur : associer d’autres divinités à Dieu, persister dans la transgression de la loi de Dieu, désespérer de la Miséricorde de Dieu, ne pas craindre le châtiment de Dieu en pensant qu’Il ne sévira pas contre les transgressions dans ce monde.

- Quatre par la langue : porter faux témoignage, accuser injustement d’adultère une personne vertueuse et chaste, pratiquer la magie, mentir sous serment afin de s’emparer d’un bien ou afin d’avantager une personne qui est dans le tort.

- Trois liés au ventre : boire le vin ou toute autre boisson qui provoque la perte de la raison, dépenser à son propre profit l’argent des orphelins, vivre d’un argent issu de l’usure, laquelle est strictement interdite.

- Deux sont liés au sexe : commettre la fornication et la sodomie.

- Deux concernent les mains : tuer et voler.

- Un concerne les pieds : fuir l’ennemi au cours d’une bataille ; il n’est en effet pas permis de fuir devant un ennemi au plus deux fois plus nombreux.

- Un concerne le corps tout entier : l’ingratitude envers les parents, qui se manifeste lorsqu’une personne désobéit à ses parents et n’accomplit pas ses devoirs envers eux, ou envers l’un d’eux, en terme de respect, de soins et de subvention à leurs besoins, qu’il s’agisse de besoins financiers ou affectifs.

Tel est le point de vue de l’un d’entre eux Celui-ci n’a néanmoins pas classifié les péchés qu’il mentionne en péchés majeurs ou mineurs. Notes

[1] Sourate 53, l’Etoile, An-Najm, verset 32.

[2] Sourate 4, les Femmes, An-Nisâ’, verset 31.


Transformation d’un péché mineur en majeur

Prendre à la légère un péché mineur et persister à le commettre sciemment le rend certainement aussi lourd de conséquences qu’un péché dit majeur. Dieu a précisément loué ceux qui ne persistent pas dans la désobéissance (3 : 133-135)

« 133. Et concourez au pardon de votre Seigneur, et à un Paradis large comme les cieux et la terre, préparé pour les pieux, […] 135. et pour ceux qui, s’ils ont commis quelque turpitude ou causé quelque préjudice à leurs propres âmes (en désobéissant à Allah), se souviennent d’Allah et demandent pardon pour leur péchés Et qui est-ce qui pardonne les péchés sinon Allah ?- et qui ne persistent pas sciemment dans le mal qu’ils ont fait. »

A contrario, un retour à Dieu et une pénitence sincère efface un grand péché. Commettre sans cesse un péché dit mineur peut être plus grave que de commettre une fois un péché majeur. En effet, le plus grand mal c’est de prendre l’habitude de commettre le mal sans éprouver la moindre crainte de Dieu. D’ailleurs le prophète met l’accent sur l’effet de la constance sur la valeur d’une oeuvre : « les meilleures actions sont les plus pérennes, même si elles ne sont pas d’une grande envergure ». Comme, la valeur d’une bonne œuvre est multipliée lorsqu’elle est faite dans le durée, le poids du péché est multiplié lorsqu’il est commis de façon permanente ou répétitive. C’est pourquoi les pieux n’étaient jamais satisfaits de leurs bonnes œuvres et voyaient en chacun de leur péché une montagne sur le point de s’effondrer sur eux. Telle est la crainte du châtiment de Dieu. Les hypocrites, eux, trouvent leurs péchés, même les pires, aussi insignifiants qu’une mouche qui vint se déposer sur leurs visages puis reprit son vol… De plus, la crainte de la conséquence des péchés est plus grande chez des savants pieux que chez les pieux au savoir limité. Le savoir contribue à la connaissance de Dieu ainsi qu’à la connaissance des péchés et leurs conséquences. De même, la crainte de celui qui sait est supérieure à celle de l’ignorant qui, par son ignorance, ne mesure ni ses actes, ni ses mots, ni leurs conséquences. Il s’ensuit logiquement que le péché est d’autant plus grave que celui qui le commet sait pertinemment qu’il enfreint la loi divine.

Pire encore, c’est de commettre le péché et n’éprouver aucune honte à le rendre public ou à l’afficher. Comme celui qui annonce haut et fort un péché pour se féliciter de l’avoir commis ! « J’ai ruiné le commerce d’un tel ! » « J’ai insulté tel autre ! ». Ceux-ci oublient que Dieu les laissent œuvrer, mais qu’un jour ils devront rendre compte du plus insignifiant de leurs mots et gestes. Au lieu de se repentir à Dieu, qui n’a pas dévoilé les péchés qu’ils commettent secrètement, ils annoncent avec négligence leurs péchés. Ils ont commis un péché, voilà un premier péché, ils l’ont rendu public, voilà un deuxième, ils séduisent ceux qui les écoutent et embellissent à leurs yeux le mal, voilà un troisième péché… « Celui qui établit une mauvaise pratique porte son péché et le péché de ceux qui l’ont suivi, sans que cela ôte quelque chose aux péchés de ceux qui l’ont suivi » nous apprend le prophète Mohammad - paix et bénédiction de Dieu sur lui. Il en va de même pour celui qui est à l’origine d’une pratique louable. Telle est l’équité de l’islam.


Quelques références complémentaires :

Sourate At-Tawba 9 - Verset 74

Ils jurent par Allah qu’ils n’ont pas dit ce qu’ils ont proféré, alors qu’en vérité ils ont dit la parole de la mécréance et ils ont rejeté la foi après avoir été musulmans

Sourate At-Tawba - Verset 65 et 66

"Dis : "Est-ce que d’Allah, de Ses versets le Coran et de Son Messager que vous vous moquiez ? Ne vous excusez pas ; vous avez bien et bel rejeté la foi après avoir cru"

Ibn Abbâs رضي الله عنه a dit : "Aimer pour Allah, détester pour Allah, s’allier pour Allah, désavouer pour Allah, c’est ainsi que l’on atteint la sainteté auprès d’Allah. Et aucun serviteur ne goûtera à la douceur de la foi - aussi nombreuses soient ses prières et son jeune - si ce n’est en se comportant de la sorte."

Ibn Abbas رضي الله عنه a dit : "Le péché n’est plus véniel (infime) quant il y a persévérance (à le faire)".

Sourate AN-NAJM (L’ETOILE) - Verset 32

"Ceux qui évitent les plus grands, et qui ne commettent que des fautes légères, certes le pardon de ton seigneur est immense".

Sourate AN-NISA’ (LES FEMMES) - Verset 31

"Si vous évitez lez grands péchés qui vous sont interdits, nous effacerons vos méfaits de votre compte, et Nous vous ferons entrer en un lieu honorable".

Sourate AL-IMRAN (LA FAMILLE D’IMRAN) - Verset 31

Dis : "Si vous aimez vraiment Allah, suivez-moi, Allah vous aimera alors et vous pardonnera vos péchés. Allah est Pardonneur et Miséricordieux."

Le Prophète صلى الله عليه و سلم a dit : « Le croyant voit son péché comme une montagne au dessus de lui et craint qu’elle ne s’écroule sur lui, tandis que l’hypocrite voit son péché comme une mouche qui est passée près de lui et qu’il a chassée. »

Abù Hurayrah رضي الله عنه a dit : "J’ai entendu le Messager صلى الله عليه و سلم d’Allah dire : "Que pensez-vous s’il y avait une rivière coulant devant la porte de chacun de vous et dont il se baignait 5 fois par jour, y aurait-il une trace de saleté sur lui ? Les gens répondirent : il n’y aurait pas de trace de saleté sur lui. Il dit "Cela ressemble aux 5 prières quotidiennes par lesquelles Allah efface le péché ». [Rapporté par Al-Bukhari et Muslim]

Sourate An nissa (les Femmes) - Versets 27 et 28

« Et Allah veut accueillir votre repentir. Mais ceux qui suivent les passions veulent que vous incliniez grandement (vers l’erreur comme ils le font). Allah veut vous alléger (les obligations,) car l’homme a été créé faible. »

Sourate AZ-ZUMAR (LES GROUPES) - Versets 53 à 55

« Dis : “ô Mes serviteurs qui avez commis des excès à votre propre détriment, ne désespérez pas de la miséricorde d’Allah. Car Allah pardonne tous les péchés. Oui, c’est Lui le Pardonneur, le Très Miséricordieux”. Et revenez repentant à votre Seigneur, et soumettez-vous à Lui, avant que ne vous vienne le châtiment et vous ne recevez alors aucun secours. Et suivez la meilleure révélation qui vous est descendue de la part de votre Seigneur, avant que le châtiment ne vous vienne soudain, sans que vous ne [le] pressentiez. »

Sourate AL-ANFAL (LE BUTIN) - Verset 38

« Dis à ceux qui ne croient pas que, s’ils cessent, on leur pardonnera ce qui s’est passé. Et s’ils récidivent, (ils seront châtiés) ; à l’exemple de (leurs) devanciers. »

L’Envoyé d’Allah صلى الله عليه و سلم a dit : « Allah se réjouit du repentir de Son serviteur lorsqu’il revient à Lui, plus que si l’un de vous, étant sur sa monture dans un désert, celle-ci lui échappe en emportant avec elle sa nourriture et sa boisson, étant désespéré de la retrouver, il vint s’étendre sous l’ombre d’un arbre. Cependant il la retrouve dressée auprès de lui, la prit par sa bride et éprouvant une grande joie, il dit : « Grand Dieu ! Tu es mon serviteur et je suis ton Seigneur. Son excès de joie le porta à commettre ce lapsus de langue ». [Rapporté par Mouslim]

Abou Houreyra رضي الله عنه a rapporté que le Prophète صلى الله عليه و سلم a dit : « La religion est facile à pratiquer. Quiconque cherche à être très rigoureux dans les pratiques religieuses, sera vaincu. Faites ces pratiques dans la mesure de votre capacité, cherchez à vous rapprocher de la perfection dans ces pratiques et réjouissez-vous [ de la récompense qui vous sera rétribuée ]. Le matin, le soir et une période de la nuit, sont les moments de préférence pour vous livrer aux exercices de piété ». [Rapporté par Boukhari]

’Abd Allâh b. al-’Abbâs b. abou al-Muttalib رضي الله عنه tient cette sentence de l’Envoyé de Dieu صلى الله عليه و سلم qui lui a été révélée par son Seigneur : "Certes, Dieu a inscrit les bonnes et les mauvaises actions (sur la Table Gardée)." Puis le Prophète expliqua ainsi cette parole : "Quiconque a l’intention d’accomplir une bonne action et ne la fait pas se la verra comptée par Dieu pour une bonne action à part entière. Et s’il l’accomplit après avoir eu l’intention de la faire, Dieu multipliera cette bonne action en la comptant de dix à sept cents fois plus ou encore davantage. Et quiconque pense à commettre une mauvaise action puis s’en abstient, Dieu lui comptera une bonne action à part entière. S’il la commet après y avoir songé, Dieu la lui comptera pour une seule mauvaise action."

"Tout de Dieu a autorisé dans Son livre est licite et tout ce qu’IL a interdit est prohibé. Tout ce, à propos de quoi IL s’est tu, veut dire qu’IL l’a pardonné. Accéptez de Dieu Son pardon, car Dieu n’est pas de nature à oublier quelque chose" (rapporté par al-Hakim) Puis le prophète صلى الله عليه و سلم ajouta : "Et Ton Seigneur n’est nullement oublieux" (Sourate 19 - Verset 64)

Abou Hourayra رضي الله عنه a dit : « J’ai entendu le Messager d’Allah صلى الله عليه و سلم dire : « Tous les membres de ma communauté sont à l’abri (du mauvais destin) sauf ceux qui se dénoncent. Se dénoncer c’est l’attitude de celui qui accomplit dans la nuit un acte qu’Allah cache aux autres et vient au matin dire : ô Un tel, j’ai fait ceci ou cela hier. Son Maître avait dissimulé sa faute toute la nuit mais lui, au matin, dévoile la couverture qu’Allah avait étendue sur lui. » (rapporté par Boukhari, 5721 et Mouslim, 2990).

Ibn Outhaymine (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) a dit : « Il existe un troisième groupe de débauché rebelle et pervers. Il parle fièrement de la fornication. A Allah ne plaise ! Il dit avoir effectué un voyage dans un tel ou tel pays et forniqué avec plusieurs femmes etc. tout en étant fier de cela. Une personne qui s’exprime ainsi doit être invitée à se repentir. Si elle ne le fait pas, on l’exécute parce que celui qui se montre fier de la fornication est quelqu’un qui la considère comme licite. A Alla ne plaise. Quiconque juge la fornication licite est un mécréant." (Commentaire des Jardins des vertueux, 1/116).


السلام عليكم ورحمة الله وبركاته